Médecine chinoise : l’art de la prévention des maladies

    La médecine chinoise est avant tout une médecine de prévention. À l’époque les meilleurs médecins chinois soignaient les maladies avant qu’elle n’apparaissent.

    Afin d’illustrer ces propos, je vous propose maintenant une petite histoire. Comme beaucoup de Français, vous savez qu’à l’époque, les médecins chinois étaient payés, lorsque les patients étaient en bonne santé. Quand ceux-ci étaient malades, l’acte devenait, alors, gratuit. Ce mythe a été largement diffusé, grâce au film de Coline Serreau : « la crise ». Vous avez sûrement, déjà, pu voir ce passage du film.

    Malheureusement, tout ceci est faux ! En effet, même si ce concept peut paraitre séduisant, il n’existe aucune trace concernant ce genre de pratique dans la culture chinoise.

    Afin de combler le vide qu’à laissé dans votre esprit cette fausse croyance, je vais, immédiatement, vous en proposer une autre qui, cette fois, sera 100 % chinoise.

    L’histoire du célèbre médecin Bianque et de ses deux frères :

    Durant l’Antiquité, le célèbre médecin Bianque avait deux frères aînés, ils étaient tous médecins.

    Un jour, on lui demanda lequel parmi les trois maîtrisait mieux l’art de la médecine.

    Bianque a répondu que c’était son frère aîné le meilleur, et qu’il était le moins bon d’entre eux. Alors, la personne lui demanda  pourquoi ses deux frères n’étaient pas connus. Bianque répondit  que c’était parce que son frère aîné soignait les gens avant que la maladie n’apparaisse en supprimant directement la cause. En soignant de cette manière, il ne pouvait pas vraiment devenir connu.

    Pour ce qui est de son deuxième frère, celui-ci ne soignait les gens que lorsque la maladie venait juste de se déclarer. Alors, les gens pensaient qu’il ne soignait que des maladies bénignes. Donc, il n’était connu que dans le village.

    Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Cinq conseils pour sortir de ce confinement en bonne santé

    Quant à Bianque, il ne soignait les gens que lorsqu’ils étaient déjà très malades ; il le faisait avec de l’acupuncture, des saignées et des traitements oraux et externes. En sauvant la vie de ces gens avec ces méthodes, ceux-ci pensaient qu’il était le meilleur à maitriser l’art de la médecine.

    Il est fort probable que cette histoire a été imaginée par les gens de l’époque. Cependant, elle nous permet de faire ressortir le cœur de l’esprit de la médecine chinoise qui vise à rester en bonne santé en soignant avant d’être malade.

    La prévention en médecine chinoise

    C’est, donc, par leurs capacités à soigner les maladies avant qu’elles n’apparaissent que l’on distinguait les meilleurs médecins à l’époque. Bien sûr, il est plus simple de prévenir les maladies que de les soigner, lorsqu’elles sont déjà profondément ancrées dans le corps.

    Quelle armée attendrait-elle d’être en guerre pour fabriquer son armement ? Pourtant, c’est ce qui arrive bien souvent, à notre époque, lorsque nous tombons malades.

    Durant plusieurs milliers d’années, la médecine chinoise a su mettre en place des techniques de prévention, afin de prévenir les maladies plutôt que les soigner.

    Comment est-il possible de se soigner avant d’être malade ?

    Si votre prise de sang est bonne, comment pourriez-vous tomber malade ?

    Aujourd’hui, des millions de personnes font des examens sans aucune anomalie, pourtant, ils ne se sentent pas bien. Sont-ils malades pour autant ? Où est-ce dans leurs têtes, seulement ?

    Tous ces signes qui montrent, ne serait-ce qu’une petite dégradation de l’état d’une personne, même anodine, sont autant d’informations que nous envoie le corps afin de nous signaler un problème.

    Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Pourquoi sommes-nous de plus en plus fatigués ?

    Ces petits déséquilibres pourraient, d’abord, faire changer la couleur de votre teint, vous rendre plus fatigué, vous faire mal au dos, vous faire mal au ventre. Ces petites alertes sont autant de voyants orange qui pourraient apparaître, lors d’un défaut sur votre voiture.

    À partir de ce moment-là, lorsque vous amenez votre voiture chez le garagiste, le mécanicien a deux choix : soit il règle le problème de fond en faisant de la maintenance ou en changeant une pièce, soit il coupe les fils alimentant le voyant pour l’ignorer carrément.

    Les mécaniciens qui font le deuxième choix doivent changer rapidement de travail. Si le voyant signalant une erreur est supprimé, une voiture de plusieurs milliers d’euros risque de devenir une épave suite à cette mauvaise réparation. Néanmoins, il est même fort probable qu’aucun mécanicien ne fasse ce deuxième choix.

    Pourtant, c’est ce que nous faisons chaque jour avec notre santé qui, elle, n’a pas de prix.

    Etre à l’écoute de son corps

    Si un jour, par exemple, vous souffrez de reflux gastrique qui est un voyant déjà bien orange et qui pourrait passer au rouge, vous pensez, surement que vous ne pouvez rien y faire. Eh bien ! Détrompez-vous ! L’origine de votre reflux se trouve, certainement, dans votre alimentation. Un petit changement pourrait bien changer votre vie à ce niveau-là et faire passer votre voyant de l’orange au vert.

    Si elle n’est pas bonne, notre hygiène de vie au quotidien va progressivement produire certaines fragilités chez nous ; ces petites fragilités pourraient devenir une porte ouverte à des problèmes plus importants dans l’avenir et être à l’origine de nos futures maladies.

    Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Coronavirus : comment choisit-il ses cibles ?

    C’est en partie grâce aux informations que votre corps émet à l’extérieur que les meilleurs médecins de l’époque pouvaient anticiper et supprimer la cause de troubles futurs.

    Même si nous ne sommes pas médecins, il nous est possible de prendre conscience, de façon simple, de ces petits changements du quotidien qui perturbent notre équilibre.

    Je vais, par l’intermédiaire de ce blog, continuer à vous informer des bienfaits que la médecine chinoise peut vous apporter.

    Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *