Comment fonctionne la médecine chinoise ?

    C’est le fruit d’une alliance entre la théorie fondamentale de la médecine chinoise et son expérience clinique, elle nous permet d’étudier les lois qui régissent le fonctionnement du corps en bonne santé, mais aussi lorsqu’il est malade, afin de prévenir, de diagnostiquer, de traiter, et de rééduquer le patient. Pour écouter le podcast, cliquez ici.

    La théorie fondamentale de la médecine chinoise est basée sur le Huangdi Neijing, un livre écrit il y a plus de 2000 ans qui est une référence encore aujourd’hui dans toutes les universités de médecine chinoise. Il est composé de 2 parties le Suwen et le Lingshu.

    La première va nous donner les bases de la médecine chinoise et la seconde va cibler celle de l’acupuncture et de la moxibustion.

    En ce qui concerne l’expérience clinique, un professeur me disait souvent que la Médecine chinoise avait 5000 ans d’histoire, 5000 ans de sagesse, 5000 ans prescription médicales, mais aussi 5000 ans de résultat, c’est d’ailleurs pour ça qu’elle est encore pratiquée aujourd’hui dans le monde entier et qu’elle soigne et soulage chaque jour des millions de personnes.

    On peut dire que la médecine chinoise est une discipline qui nous permet de maintenir le corps en bonne santé, en étudiant le fonctionnement du corps quand il est sain, afin de pouvoir reconnaître les premiers symptômes lorsque débute une maladie. Beaucoup de gens aujourd’hui pensent qu’être frileux, être ballonné, être essoufflé, avoir des vertiges, est anodin alors que toutes ces manifestations peuvent déjà nous donner l’orientation d’une future maladie.

    C’est pour cela qu’une fois que l’on connait ce fonctionnement, il n’est pas difficile de détecter les mécanismes anormaux que met notre corps en place lors d’une maladie et cela dès ses premiers mouvements.

    Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Qui est l'empereur Jaune?

    Au vu des informations que nous donne le corps, la médecine chinoise a créé une panoplie complète de méthodes, afin de réagir rapidement face aux déséquilibres qui se manifestent avant, pendant et après une maladie.

    C’est à travers l’inspection, l’examen audio olfactif, l’interrogatoire et la palpation que l’on va pouvoir déterminer les causes, la nature et la localisation de la maladie.

    Lors de ces quatre examens, l’attention va se porter sur l’observation des changements causés par un déséquilibre sur les cinq organes, les six viscères, les méridiens, l’énergie, le sang et les liquides physiologiques.

    Cela va nous permettre de déterminer la croissance ou le déclin de l’énergie vitale et de l’énergie perverse afin d’en conclure un syndrome.

    L’origine des traitements en médecine chinoise se fait sur la base de la différenciation des syndromes afin d’en étudier le traitement.

    Par exemple lors d’une consultation, la simple observation de la langue va nous donner des indications concrètes concernant la nature du déséquilibre, et cela, peu importe la maladie. Après avoir effectué un diagnostic complet, nous allons pouvoir régulariser le déséquilibre par l’intermédiaire de l’une des 8 méthodes de traitement de la médecine chinoise.

    Ces méthodes vont pouvoir être utilisées par l’intermédiaire de la pharmacopée chinoise, l’acupuncture, le tuina (le massage chinois), les ventouses, la diététique chinoise ainsi que des méthodes d’entretien du corps tel que le qi gong.

    Toutes ces méthodes, n’ont qu’un seul objectif, qui est celui de réharmoniser l’équilibre du yin et du yang et ainsi rester en bonne santé.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *