Cas cliniques de Wang Ju-yi

Wang Ju-yi

Je vais essayer de traduire de temps en temps certains cas cliniques de médecins célèbres pour vous en faire un petit résumé. Ceux-ci sont issus du livre 针灸医案讲习录 du Docteur Wang Ju-yi. Pour les plus déterminé vous pouvez consulter le livre en ligne ici.

Bonne lecture !

Monsieur Xing 79 ans.

Date : 2 août 2012.

Plainte principale : Toux avec mucosités jaunes collantes depuis deux semaines.

Symptômes : Toux avec mucosités difficiles à évacuer, sans sensation de chaleur, crainte du froid, douleur costale à gauche. Constipation depuis cinq jours, a pu aller à la selle aujourd’hui. L’enduit de la langue est jaune avec peu de salive, la bouche est sèche. Le pouls est profond, le patient souffre d’arythmie cardiaque. Ses deux jambes sont gonflées. La radio thoracique est normale.

Examen des méridiens : Présence d’anomalies sur shou taiyin jing et jueyin jing.

Diagnostic des méridiens : La maladie est sur taiyin jing et jueyin jing.

Choix des méridiens : Taiyin jing, jueyin jing et yangming jing.

Choix des points : Chize, daling, yinling quan, zu sanli.

Résultats : Après la séance, la toux a disparu.

Explication : Le patient toussait depuis deux semaines, sans cause apparente mais il est possible que cela soit dû à du vent froid. Lors de l’examen des méridiens, des anomalies ont pu être décelées sur les méridiens shou taiyin et jueyin. Le méridien taiyin est dans les méridiens yin celui qui régit l’ouverture et diffuse vers l’extérieur, le choix de chize va permettre de diffuser l’énergie des poumons et de stopper la toux. Yinling quan est le point he du taiyin du pied, il peut accentuer l’effet de chize, ces deux points vont permettre de réguler le mouvement de l’énergie, faire circuler les jinye et ainsi avoir une action sur les jambes gonflées. Zusan li va permettre de réguler le système digestif et soigner la constipation. Les anomalies sur le méridien jueyin se manifestent par de l’arythmie, c’est pour cela qu’a été choisi le point daling.

Source: Cas numéro 3 tiré du livre Zhenjiu yian jiangxi lu de Wang Ju-yi

Madame Liu, 44 ans

Date : 25 septembre 2010

Plainte principale : Diarrhées depuis trois jours

Symptômes principaux : Diarrhées et douleurs d’estomac après avoir mangé du crabe.

Inspection des méridiens : Anomalie sur zu yangming et renmai

Diagnostic du méridien : La maladie se trouve sur zu yangming. Il s’agit d’une diarrhée due à un froid de l’estomac suite à l’absorption de crabe.

Choix des méridiens : Zu yangming et renmai

Choix des points : Zu sanli, liangqiu, shangwan.

Résultats : Suite aux soins, la diarrhée s’est arrêtée en une séance.

Explication : Cette maladie est d’origine alimentaire. La nature des crabes est froide, en manger de trop peut conduire à des douleurs d’estomac et des diarrhées.

Le point zu sanli est un point général concernant les problèmes de ventre, dans le livre essentiel de l’acupuncture et de la moxibustion “Zhenjiu Juying”, il est dit que lorsque le froid atteint le ventre, ce point peut soigner des douleurs de ventre, une insuffisance d’énergie de l’estomac, des diarrhées anciennes, la présence d’aliments non digérés dans les selles. Zu sanli a la fonction de réchauffer le yang, d’accroître l’énergie, de fortifier la rate et d’harmoniser l’estomac. Il est aussi le point he du méridien yangming, il va pouvoir ainsi réguler l’action du qi dans ce méridien.

Les points xi des méridiens yang ont une fonction importante pour arrêter la douleur. Liangqiu est le point xi du méridien yangming, il a donc les vertus pour traiter des douleurs aiguës de l’estomac.

Shangwan et zhongwan sont des points très proches, à seulement 1 cun d’écart, leur fonction est d’harmoniser le centre et de réguler le qi.

Quelle est la différence entre ces deux points ? Comment faire le bon choix ?

Zhongwan et le point mu de l’estomac, le point de réunion des viscères, il communique avec xiaochang jing, sanjiao jing et wei jing, il se trouve entre shangwan et jianli, il a donc un champs d’action très large. Shangwan se trouve au-dessus de zhongwan, en communication avec wei jing et xiaochang jing, il traite surtout les problèmes en relation avec la partie haute de l’épigastre.

Alors que choisir shangwan ou zhongwan ?

Au final, c’est en fonction de l’observation des jingluo que l’on va choisir. Lors de la pression s’il y a ou pas une zone douloureuse, une sensation de rigidité ou au contraire de souplesse excessive. De plus, lors de la recherche, il faut faire attention à certaines choses, la position des points et des méridiens peut varier en fonction de la physiologie de chacun. En fonction de l’état du patient, il peut y avoir aussi certaines variations. Il ne faut pas se restreindre aux descriptions concernant la localisation des points faite dans les livres, c’est avec la palpation qu’il est possible de trouver l’endroit où se trouve le bon point.

C’est en fonction de la sensation sous vos doigts lors de la palpation et en fonction des réactions du patient qu’il vous sera possible de trouver la bonne localisation d’un point.

Source: Cas numéro 16 tiré du livre Zhenjiu Yian jiangxi lu de Wang Ju-yi

Patiente : Madame Li 34 ans

Date : 31 mars 2012

Plainte principale : Douleur de gorge avec beaucoup de mucosités depuis un jour.

Symptômes : A subi une agression de vent froid hier. Aujourd’hui la gorge est sèche et douloureuse, un peu gonflée. Écoulement nasal important de mucosités faciles à cracher, de couleur blanche, un peu jaunâtre.

Lorsque la patiente déglutie, elle a une sensation de crainte du froid qui part de la gorge et qui va jusque dans la colonne vertébrale pour s’étendre ensuite dans tout le corps. Il y a des antécédents de pharyngites chroniques.

Examen des méridiens : Présence de points douloureux sur kongzui, chizi, avec des petits nodules. Anomalie sur shou taiyin jing.

Diagnostic du méridien : La maladie se trouve sur shou taiyin jing, zu taiyang jing et du mai

Choix des méridiens : Du mai, shou taiyin jing, zu shaoyin jing.

Choix des points : Dazhui (Moxa), chize, kongzui, zhaohai.

Résultats : La douleur de la gorge et les écoulements de mucosités se sont atténués directement après la séance. Deux jours après, chize, lie que et zhaohai ont été piqués. Le patient a complètement guéri après quelques jours.

Explication du Docteur : Dans ce cas le vent froid était en superficie, il s’est transformé en chaleur et à blessé le Yin. On appelle ce syndrome Sou « 嗽证 » en médecine chinoise, le patient a une insuffisance de Yin. Le choix des points chize, kongzui et zhaohai vont permettre de dégager les poumons et désobstruer la gorge, de nourrir le yin et d’humidifier la gorge.

La crainte du froid signifie que la maladie est encore en superficie, c’est pour cela que l’on va utiliser la moxibustion sur dazhui pour réchauffer le Yang et disperser le froid et ainsi libérer la surface.

Source: Cas numéro 2 tiré du livre Zhenjiu Yian jiangxi lu de Wang Ju-yi

1 commentaire pour “Cas cliniques de Wang Ju-yi”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *