La signification du Yin/Yang

Dans cet article, je vais tenter de vous expliquer simplement le concept du yin yang. Avec une explication un peu plus profonde de ce principe en fin d’article.

Théorie du yin yang

La vie humaine est étroitement reliée à la nature, durant ces milliers d’années où la vie s’est développée sur terre, certaines personnes ont découvert les principes de cette théorie. C’est grâce à leurs expériences et leurs observations de la nature qu’ils ont pu développer ce concept fondamental sur lequel repose toute la culture chinoise. C’est grâce à ces sages que l’on peut aujourd’hui catégoriser les dix mille choses qui se trouvent dans notre univers. On peut dire que cette théorie est l’embryon sur lequel la médecine chinoise a pu se développer.

Savoir reconnaitre le yin et le yang

Dans chaque situation du quotidien, nous sommes confrontés à leurs mouvements naturels. En les identifiant il nous sera plus simple de régler ces problèmes de manière naturelle. Pour cela il faut avoir certaines bases afin de pouvoir reconnaître facilement leurs différences.

Les caractéristiques suivantes sont de nature yang :

  • Chaud
  • Va vers le haut
  • Vers l’extérieur
  • Est lumineux
  • Est sans forme
  • Diffus
  • A une fonction de mouvement, d’excitation

Les caractéristiques suivantes sont de nature yin :

  • Froid
  • Va vers le bas
  • Vers l’intérieur
  • Est sombre
  • A une forme
  • Se condense
  • Est plutôt calme, réprimée

Le ciel, le jour, le chaud, le printemps et l’été sont yang. La terre, la nuit, le froid, l’automne et l’hiver sont yin.

Le yin et le yang en médecine chinoise

A une époque où rien de ce qui ressemble à notre médecine actuelle n’existait, les anciens ont, par l’intermédiaire des lois du yin et du yang, pu expliquer le fonctionnement physiologique du corps humain. Mais aussi classifier ses différentes structures. Ce qui se trouve à l’extérieur, l’énergie et les viscères sont yang. Ce qui est à l’intérieur, le sang et les organes sont yin.

Relations entre le yin et le yang

L’opposition :

Ils s’opposent mutuellement comme deux parties hostiles constamment en train de se contenir mutuellement.

Afin de vous expliquer simplement ce principe, je vais utiliser l’exemple du feu et de l’eau. Lorsque nous les mettons ensemble, nous pouvons observer deux choses :

  • Le feu s’éteint sous l’action de l’eau
  • L’eau s’évapore sous l’action du feu

Ces différents résultats laissent apparaître la relation d’opposition qu’entretiennent le yin et le yang entre eux. Cette opposition va leur permettre de se limiter mutuellement. Si le yin est trop important, il va affaiblir le yang…

Un équilibre dynamique :

Leur opposition n’est pas statique : quand le yang avance d’un pas, le yin recule d’un pas. Ils sont en perpétuel mouvement, se dissipent, grandissent et du début à la fin ils évoluent dans un équilibre dynamique.

L’interdépendance :

Il n’y a pas qu’un aspect d’opposition dans les relations, ils sont aussi interdépendants. Au centre du yin, on trouve le yang, au centre du yang on trouve le yin. Leur association fait l’équilibre.

Nous pouvons observer que si nous plaçons l’eau dans une casserole et le feu sous cette casserole, on va pouvoir observer que la température va petit à petit augmenter jusqu’à produire de la vapeur. On peut donc voir que s’ils peuvent s’opposer, ils peuvent aussi devenir utiles l’un pour l’autre et ainsi accomplir ce que l’on appelle la transformation de l’énergie.

Le dessus de la terre est yang, le dessous est yin. Prenons l’exemple de cet arbre, si les nutriments qui se trouvent dans le sol ne sont pas absorbés par les racines, alors cet arbre n’aura pas la force de grandir.

Les nuages sont sans forme, se dispersent et vont vers le haut, ils sont yang. La pluie a une forme, elle se condense, va vers le bas, elle est yin. 

L’accumulation de nuages à un certain niveau va obligatoirement produire de la pluie, dans le centre du yang il y a le yin, c’est ainsi qu’ils sont interdépendants.

S’il n’y a pas de nuages alors il n’y a pas de pluie. S’il y a une forte accumulation de nuages alors le volume de la pluie en sera immédiatement affecté.

Là où il y a du yin, il y a obligatoirement du yang, là où il y a du yang il y a obligatoirement du yin, dans tous les cas, ils ne peuvent pas être séparés l’un de l’autre.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  La diététique chinoise au quotidien dans votre cuisine

L’équilibre du Yin et du yang :

L’objectif afin de rester en bonne santé est de les maintenir en équilibre. Je vais maintenant essayer de vous expliquer simplement les mécanismes d’équilibre et de déséquilibre qu’ont le yin et le yang sur le sang, l’énergie, les organes et les viscères. Cet équilibre est soumis à l’influence de divers facteurs intérieurs et extérieurs que sont les énergies climatiques 六淫, nos émotions 七情, notre alimentation et notre surmenage, etc…

Yin ping yang mi, yin et yang équilibre

L’excès ou l’insuffisance de ces derniers va avoir un impact direct sur l’équilibre du yin et du yang. A partir du moment où leurs mouvements restent dans la zone d’équilibre alors les fonctions du corps seront normales. Dès lors qu’ils sortiront de cette zone d’équilibre, les premiers symptômes pourront se manifester dans notre corps.

Dans le Suwen il est dit « Quand le yang est déficient alors il y a du froid à l’extérieur, quand le yin est déficient alors il y a de la chaleur à l’intérieur, si le yang est en excès alors il y a de la chaleur à l’extérieur, si le yin est en excès alors il y a du froid à l’intérieur » 阳虚则外寒阴虚则内热阳盛则外热阴盛则内寒

C’est ce que j’ai essayé de représenter sur la représentation ci-dessus.

Les 6 déséquilibres du yin et du yang sont :

  • Le yin est trop abondant 阴盛
  • Le yang est trop abondant 阳盛
  • L’abondance du yin repousse le yang 阴盛格阳
  • L’abondance du yang repousse le yin 阳盛格阴
  • L’effondrement du yin亡阴
  • L’effondrement du yang亡阳

Le yin est trop abondant 阴盛

Pendant le développement d’une maladie, l’énergie perverse yin trop abondante va alors se confronter à l’énergie yang. Lors d’une longue maladie, l’énergie yin va peu à peu prendre le dessus et blesser l’énergie yang. Par la suite l’énergie yang étant insuffisante, elle n’aura plus la force d’engendrer le yin, ce qui peut conduire à un endommagement des liquides et à la déficience du yin et du yang.

Après avoir ressenti une énergie perverse froide, le pervers yin est en excès, mais le yang n’a pas diminué. Ce syndrome peut être là au début d’une atteinte de froid.

Excès de yin

Le yin est abondant et le yang devient déficient

S’il n’est pas possible de contrôler cette attaque de froid, qu’il n’y a pas de traitement approprié, alors l’énergie yang va petit à petit s’endommager et ainsi engendrer une déficience de yang.

Excès de yin déficience de yang

Si l’énergie yang continue à être déficiente, que la situation persiste, alors le yang ne pourra pas maitriser le yin, formant ainsi un syndrome de froid en déficience avec un yin relativement abondant.

Le yang est trop abondant

Pendant le développement d’une maladie, si une énergie yang perverse est trop abondante et envahit le corps, elle va alors peu à peu prendre le dessus et consumer les liquides yin d’autant plus si la maladie est longue. Le yang sans le yin ne peut se développer, les liquides yin étant déficient, le yang va alors lui aussi le devenir, et petit à petit provoquer une insuffisance de yin et de yang.

Juste après avoir ressenti une chaleur perverse, le pervers yang va être trop abondant dans le corps, mais le yin n’a pas encore été atteint. Cela va donc engendrer un syndrome de chaleur plénitude.

Excès de yang déficience de yin

Le yang est trop abondant et le yin devient déficient

Après une attaque de chaleur en excès, si la maladie n’est pas soignée, le pervers yang va graduellement consumer les liquides, causant ainsi une déficience de liquide yin. Le pervers yang va alors engendrer un syndrome de chaleur en déficience.

Yang en excès avec déficience de yin

Si les liquides yin du corps sont insuffisants, le yin est alors faible et ne peut maîtriser le yang pervers, formant ainsi un syndrome de chaleur en déficience avec un yang relativement excessif.

Déficience du yin et du yang

Etant tous deux interdépendants, si un déséquilibre important persiste dans le temps cela va entraîner leurs affaiblissement .

L’abondance du yin repousse le yang 阴盛格阳

Lorsque dans le corps il y a un excès de pervers yin froid très abondant et que le yang est faible, leurs différences va être très forte. Le pervers yin va alors pouvoir bloquer l’énergie yang en superficie. Ce qui va alors produire des symptômes de vrai froid à l’intérieur et de fausse chaleur à l’extérieur.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Découvrir la médecine chinoise, interview avec Phong Nguyen

On va alors observer les symptômes suivants, mains et pieds froids (sensation de froid qui part des extrémités pouvant remonter jusqu’aux coudes et genoux ) 手足厥逆, des diarrhées, un pouls ténu sur le point d’être épuisé 脉微欲绝, une sensation de froid à l’intérieur, une sensation de chaleur à l’extérieur, le visage sera plutôt rouge. Vrai froid : mains et pieds froids, diarrhées, le pouls ténu est sur le point d’être épuisé. Fausse chaleur : ne craint pas la chaleur, le visage est rouge.

L’abondance du yang repousse le yin 阳盛格阴

Lorsque dans le corps il y a un excès de pervers yang chaud très abondant, il va alors se dissimuler à l’intérieur du corps, sans pouvoir atteindre la superficie. Il va ainsi bloquer les liquides yin en superficie du corps. Ce qui va provoquer un syndrome de faux froid apparent, alors qu’à l’intérieur il y a de la vraie chaleur, c’est ce qu’on appelle le syndrome de vraie chaleur et de faux froid.

Le patient sera plutôt agité, avec la gorge sèche, une soif excessive, envie de boire froid, des urines peu abondantes et foncées, des selles sèches, une langue rouge avec un enduit plutôt jaune. Symptômes de vraie chaleur : le corps est chaud mais la personne ne supporte pas le chaud, la gorge sèche, la soif est excessive, le patient boit froid, les selles sont sèches, les urines sont peu abondantes et foncées, la langue est rouge avec un enduit plutôt jaune. Symptômes de faux froid : mains et pieds froids, pouls profond.

L’effondrement du yin 亡阴

Le phénomène se produit lorsqu’il y a soudainement une grosse perte de liquide yin, ce qui va alors produire une défaillance générale des fonctions du corps, c’est un syndrome vital. La cause de la fuite du yin est due à une chaleur perverse abondante ou une longue maladie qui va épuiser les liquides yin.

Cela peut se produire lorsqu’il y a des vomissements importants, une transpiration profuse, une diarrhée chronique, une grosse hémorragie, tous ces symptômes peuvent occasionner une grande perte de liquide yin.

Symptômes : Le patient transpire comme de l’huile, la transpiration est chaude et collante, les mains et les pieds sont chauds, le patient craint la chaleur, a soif, son esprit est agité, sa peau est ridée, les lèvres et la langue sont fissurées, la langue est rouge carmin et sèche, le pouls est fin 细xi, rapide 数, vif 疾 tous ces symptômes nous laissent apparaître une chaleur en déficience extrême et une apparence d’épuisement général.

L’effondrement du yang亡阳

Le phénomène se produit lorsqu’il y a soudainement une grosse perte d’énergie yang qui s’accompagne là aussi d’une défaillance générale des fonctions du corps, c’est là aussi un syndrome vital. La cause de la fuite du yang est un pervers yin froid très important, qui va blesser l’énergie yang. Cela est possible lorsque la personne a déjà une insuffisance de yang sur lequel il va encore y avoir une importante perte de yang dûe à une énergie yin perverse abondante suivie d’importants vomissements, de beaucoup de transpiration, d’une hémorragie importante. Tous ces symptômes peuvent consumer les liquides yin. L’énergie yang va alors suivre l’énergie yin dans son déclin. Une ancienne maladie qui a consumé trop d’énergie yang, peut-elle aussi provoquer la fuite du yang.

Symptômes : Transpiration ruisselante大汗淋漓, claire et froide, mains et pieds froids 手足厥逆 (sensation de froid qui part des extrémités pouvant remonter jusqu’aux coudes et genoux), crainte du froid畏寒, l’esprit est confus, le visage est pâle, la langue pâle et humide, le pouls est ténu sur le point d’être épuisé 脉微欲绝. Tous ces symptômes nous laissent apparaitre un froid en déficience extrême et une apparence d’épuisement général.

Aller plus loin dans la compréhension

Dans son livre « Sikao zhongyi », Liu Li-hong va un peu plus loin dans la compréhension de ce principe fondamental de la médecine chinoise. Durant ses cours à l’université lorsqu’il pose des questions sur le yin et le yang, ses élèves lui donnent des réponses qui ne vont pas plus loin que ce qu’ils ont appris dans leurs manuels de cours. Pour Liu Li-hong ce n’est pas suffisant, il est nécessaire d’avoir une compréhension plus profonde de ce principe afin de pouvoir dans chaque situation faire ressortir et identifier l’aspect yin yang des choses.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les différentes méthodes d’écriture dans le Shanghan Lun

Pour lui c’est avec l’aide de l’une des phrases du Suwen qu’il est possible de comprendre le sens profond du yin et du yang. Je vais essayer ici de vous en faire un petit résumé.

Dans le Suwen il est dit que « Quand le yang croit le yin se développe, quand le yang diminue le yin se dissimule ». Dans cette phrase est résumé l’influence qu’on le yin et le yang dans une année sur la croissance et le développement de tout ce qui se trouve sur terre. Lorsqu’on dit que le yang croit et que le yin se développe, on parle des six premiers mois de l’année, du printemps et de l’été. Lors de ce processus, le yang va progressivement croître et le yin va progressivement se développer, leur relation est très harmonieuse. Le cycle naturel des choses fait qu’après le printemps les jours vont progressivement s’allonger, la température progressivement monter, à ce moment-là on peut constater que l’énergie yang va petit à petit s’accroître.

Quant au yin, alors que le yang transforme l’énergie, il prend forme, c’est par l’intermédiaire de la croissance du yang que tout ce qu’il y a de vivant sur terre va se développer et prendre forme, pour petit à petit rendre notre végétation de plus en plus luxuriante. Pendant ce processus nous pouvons observer l’harmonie qui règne entre la croissance du yang et le développement du yin.

Voyez-vous une différence dans ce que l’on apprend d’habitude dans les principes d’opposition et d’engendrement ? Sans l’impulsion du yang que reste-t-il ?

Regardons maintenant la suite de la phrase « Quand le yang diminue, le yin se dissimule », comme vous pouvez le deviner nous parlons là de l’automne et de l’hiver. La notion de diminution et à mettre en relation avec la notion de croissance du yang en début de phrase. À partir du printemps le yang va petit à petit libérer son énergie pour s’accroître. Est-ce que cette énergie va pouvoir éternellement s’accroître ? Non, ce n’est pas possible, c’est comme dans un combat de boxe une fois que le poing est tendu, s’il reste dans cette position alors il ne pourra pas être relancé. Il faut donc obligatoirement le replier afin de pouvoir remettre un coup de poing.

Pour L’énergie yang c’est la même chose, si elle est constamment en train de croître, constamment en train de libérer son énergie, ce n’est pas raisonnable et cela ne peut pas durer. C’est pour cela qu’une fois que l’énergie yang a été libérée à un certain niveau, elle va alors graduellement entrer dans le mouvement inverse qui est celui de l’accumulation. C’est le sens qu’à la diminution du yang dans cette phrase du suwen.

Si le yang ne s’accroît plus mais qu’il se stocke et s’accumule alors que va-t-il advenir de tout ce qui jusqu’à présent a pu se développer grâce à la croissance du yang ? Ces choses n’auront tout simplement plus l’énergie suffisante afin de se développer, leur croissance et leur développement vont petit à petit décliner, c’est ce que nous pouvons observer pendant les saisons de l’automne et de l’hiver. Après s’être accumulée et stockée, l’énergie yang va pouvoir se remettre en mouvement dès le printemps suivant.

Cet article vous a t-il aidé afin de mieux comprendre cette théorie ?

FAQ: Foire Aux Questions

🌕Quelles sont les caractéristiques du yang?

Ce qui est de nature yang est plutôt chaud, monte vers le haut, va vers l’extérieur, est lumineux, est sans forme, diffus, est en mouvement.

🌑Quelles sont les caractéristiques du yin?

Ce qui est de nature yin est plutôt froid, va vers le bas, vers l’intérieur, est plutôt sombre, à une forme, se condense, est plutôt calme, réprimée.

3 commentaires sur “La signification du Yin/Yang”

  1. Super intéressant Florian ! C’est important de revenir à la source de quelque chose dont on a totalement oublié la vraie signification (ou en tout cas tellement simplifiée)… Bravo pour cet article 🙂

  2. J’ai lu un livre de Michel Odoul où il explique assez simplement le Yin/Yang afin de comprendre certains mécanismes du corps. Tu vas plus loin ici avec les mouvements de l’un et l’autre. Il faut reconnaître que c’est assez complexe 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *