La diététique chinoise au quotidien dans votre cuisine

Diététique chinoise

Saviez-vous que dans la diététique chinoise la façon de cuisiner ne consiste pas seulement à associer entre eux des aliments pour le plaisir de nos papilles ? Le ou la cuisinière sensibilisés à la diététique chinoise va composer ses plats afin de maintenir un équilibre énergétique chez ses proches durant les différentes saisons. Lorsque ceux-ci souffriront de petits déséquilibres énergétiques, alors le bon cuisinier pourra sélectionner certains aliments afin de venir régulariser et améliorer l’état de ses proches. Pour écouter le podcast cliquez ici.

La diététique chinoise va nous permettre de sélectionner les aliments en fonction de leur nature froide ou chaude, de leur saveur (amere, acide, douce, piquante et salée) et de leurs fonctions.

Elle fait partie des différentes branches de la médecine chinoise au même titre que la pharmacopée, l’acupuncture et la moxibustion. C’est sur les bases solides de la théorie du yin et du yang, et de celle des cinq mouvements qu’il est possible de différencier la nature, les saveurs et la fonction des aliments.

En connaissant ces derniers, il est possible de mieux comprendre l’action que peut avoir sur notre organisme les différents aliments que nous mangeons chaque jour.

Les aliments sont à l’image des points d’acupuncture, ils vont eux aussi pouvoir venir régulariser certains troubles, pour cela vous n’aurez besoin ni d’aiguilles ni de moxa mais juste d’un bon couteau et d’une fourchette.

Les aliments et les plantes médicinales ont la même origine, les premiers ont une action moins forte que les herbes médicinales utilisées dans la pharmacopée traditionnelle chinoise, on peut donc facilement les consommer au quotidien de manière préventive sans aucune contre-indication. Ils vont pouvoir aussi petit à petit régulariser certains déséquilibres énergétiques et soulager certains de nos maux.

Différencier le froid du chaud dans la diététique chinoise:

Lorsque je vous parle de nature froide ou chaude, je ne parle pas de la température d’un aliment mais plutôt de l’effet qu’il va produire une fois à l’intérieur de votre organisme.

L’environnement intérieur de notre organisme ne doit être ni trop chaud ni trop froid. Lorsque cet équilibre chaud froid est rompu alors cela va produire certains symptômes. Nous pourrons par l’intermédiaire de la consommation de certains aliments soit rétablir cet équilibre ou au contraire l’accentuer. Le meilleur moyen de différencier la nature des aliments reste encore de les gouter.

  • Les aliments de nature plutôt chaude auront tendance à chasser le froid et à augmenter la chaleur dans notre corps : consommés en quantités trop importantes ils pourraient rendre votre bouche sèche, occasionner des maux de ventre et de la constipation.
  • Les aliments de nature plutôt froide vont quant à eux faire diminuer la présence de chaleur en rafraichissant l’intérieur de votre organisme.
Diététique chinoise nature froide et chaude des aliments

Entre ces deux états, la diététique chinoise va classer nos différents aliments à des niveaux intermédiaires qui sont plus ou moins froids ou plus ou moins chauds. Le froid, le frais, l’équilibré, le tiède et le chaud vont ainsi nous permettre de catégoriser chacun de nos aliments.

En fonction de nos déséquilibres, nous devrions donc consommer des aliments qui rafraîchiront ou réchaufferont notre corps.

Il est donc important de connaitre le fonctionnement de notre corps. Lorsque nous sommes en bonne santé, nous n’avons à souffrir d’aucun symptôme.

Mais il arrive que des facteurs extérieurs dérèglent notre organisme : des excès dans notre alimentation, dans notre émotionnel, du surmenage, ou encore une exposition excessive aux énergies climatiques telles que le froid, le vent, l’humidité. Notre corps va alors produire certains signes marqueurs de froid ou de chaleur, il s’agit simplement d’un dérèglement du Yin et du Yang.

Vous saurez maintenant que si vous êtes moins habillés que les autres en hiver ou au contraire plus habillés que tout le monde en été, c’est le fruit d’un déséquilibre Yin Yang.

Il est possible d’en prendre conscience facilement en réfléchissant à certaines informations que notre corps nous donne. Plus le déséquilibre sera important et plus ces informations seront évidentes.

  Syndrome de froid Syndrome de chaleur
Accoutumance aux
températures
Frileux, aime le
chaud
Ne supporte pas le chaud aime le frais
Soif Pas soif Soif, aime boire frais
Teint Pale Rouge
Quatre membres Froid Chaud
Selles Plutôt molles Plutôt dures
Urine Longue et claire Courte et foncée

Ce tableau est très simplifié. Il est là pour vous faire prendre conscience simplement que si vous avez tendance à avoir trop chaud ou trop froid, ce n’est pas normal. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à contacter un spécialiste de médecine chinoise.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Rester en bonne santé durant le printemps

Maintenant que vous savez différencier le froid du chaud, il est simple de comprendre que lorsque nous ressentons facilement le froid, la diététique chinoise va nous permettre de privilégier des aliments plutôt tièdes et d’éviter de consommer en excès des aliments froids ou frais mais. En revanche, pour ceux qui supportent moins bien la chaleur alors il faudra privilégier des aliments plutôt frais.

Progressivement, il sera possible de régler naturellement ces petits déséquilibres avant qu’ils ne prennent plus d’ampleur. Pour pouvoir ensuite retrouver une alimentation équilibrée entre les deux natures qui sont le frais et le tiède.

Petits exemples :

Aliment Nature
La banane Froide
L’aubergine Fraiche
La carotte Equilibrée
La crevette Tiède
Le poivre Chaude

Si vous remarquez en vous plusieurs des caractéristiques d’un syndrome de froid, si vous souffrez régulièrement de nausées ou alors que ces nausées sont apparues après une consommation abusive de produits froids, il est fort probable que leur nature froide soit à l’origine de vos problèmes digestifs.

Diététique chinoise couleurs fruits

Vous pourrez donc ajouter un peu de gingembre qui est de nature tiède dans votre alimentation ou préparer des tisanes de gingembre, cela aura pour effet de réchauffer peu à peu votre estomac et disperser le froid à l’origine de ces nausées. Attention au gingembre dont la saveur est piquante, si c’est trop fort n’hésitez pas à ajouter un peu de sucre de canne à la tisane.

Si au contraire, vous constatez en vous les caractéristiques d’un syndrome de chaleur et que vous êtes facilement constipé, il est alors fort probable que cela soit dû à une insuffisance de liquide provoquée par un excès de chaleur, alors vous pourrez utiliser les épinards qui sont de nature fraîche, cela aura pour effet de diminuer peu à peu la chaleur qui se trouve dans vos intestins et de générer des liquides, améliorant naturellement votre transit.

La simple différenciation du froid et de la chaleur est donc un des points essentiels qui permettent de tirer un maximum de bénéfices de notre alimentation.  

Reconnaître la nature des aliments selon la diététique chinoise:

Vous ne pourrez connaitre par cœur la nature de tous les aliments, pour cela il nous suffit parfois d’observer ces aliments dans leurs milieux naturels.

Leurs couleurs :

Les plantes vertes qui poussent près du sol vont facilement absorber l’humidité de la terre, ils seront plutôt de nature froide comme les haricots mungo et les légumes verts.

Les aliments de couleurs plutôt rouges comme le piment, le jujube, la grenade poussent près du sol mais leur fruit est exposé au soleil durant une longue période ce qui rend leur nature plutôt chaude.

Le goût :

Les aliments de saveur plutôt douce ou piquante lorsqu’ils sont exposés au soleil sont de nature chaude comme l’ail.

Les aliments amers et acides sont généralement plutôt froids comme la courge amère.

L’environnement de croissance :

Les plantes aquatiques ont tendance à être de nature froide comme les racines de nénuphar et les algues nori.

Ce qui pousse dans la terre comme le curcuma et le gingembre restent sous terre durant une longue période : ces plantes savent résister à des milieux secs.  L’eau ne sera donc pas très présente dans ses aliments : ils seront de nature plutôt chaude.

Diététique chinoise

L’exposition :

Les produits qui poussent sur le côté ombragé d’un terrain plutôt orienté au nord absorbent beaucoup d’humidité et voient rarement la lumière du soleil, ils sont donc de nature plutôt froide comme les champignons.

Les aliments qui poussent en hauteur ou avec une exposition sud-est comme les graines de tournesols, les châtaignes sont plutôt chaudes car de par leur position ils recevront plus de lumière et de chaleur.

Les saisons :

Les choses qui poussent durant l’hiver seront de nature plutôt froide, car à cette saison l’énergie froide y est très importante. Comme les champignons shitaké et le radis blanc.

Certains des aliments cultivés en été ont besoin de beaucoup d’eau : ils seront donc aussi de nature plutôt froide comme la pastèque, le concombre, la poire, le pamplemousse.

Les cinq saveurs de la diététique chinoise :

Chaque saveur est en relation avec un organe :

  • l’acide va pénétrer le foie
  • le salé va pénétrer les reins
  • le doux pénétrer la rate
  • l’amer va pénétrer le cœur
  • le piquant va pénétrer les poumons

Ces différentes saveurs vont donc pouvoir être utilisées dans notre alimentation et avoir une action spécifique sur l’organe lié à cette saveur.

Le Huangdi Neijing précise aussi que pour:

  • les maladies du foie il faut éviter la saveur piquante
  • les maladies du cœur il faut éviter la saveur salée
  • les maladies de la rate il faut éviter la saveur acide
  • les maladies du rein il faut éviter la saveur douce
  • la maladie des poumons il faut éviter la saveur amère
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  La signification du Yin/Yang

La fonction des aliments dans la diététique chinoise:

En plus de leurs saveurs et de leurs natures, les aliments vont avoir certaines propriétés. Par exemple les carottes vont renforcer l’énergie de la rate, les épinards vont nourrir le sang, les pommes vont accroitre les liquides et humidifier les poumons, le soja va tonifier l’énergie, le radis va la faire circuler, la viande de mouton va réchauffer l’estomac, l’oignon va harmoniser l’estomac…

Diététique chinoise repas chinois

Réguler son alimentation :

Durant les différentes saisons d’une année, il convient d’adapter son alimentation en fonction de ce qui pousse dans notre environnement direct.

Au quotidien soyez attentifs, à l’harmonie entre la nature froide et chaude ainsi que la saveur des aliments. Limiter la consommation de produits froids et crus.

Avoir des horaires réguliers auxquels manger :

Il est de coutume de la tradition chinoise de manger trois fois par jour comme chez nous. Les repas doivent si c’est possible se faire à des horaires réguliers : ne pas respecter ses horaires va sur le long terme obligatoirement engendrer des déséquilibres.

On entend de plus en plus qu’il faut manger quand nous avons faim, cela est bien vrai lorsque nous sommes en bonne santé. Lorsque les fonctions énergétiques de notre corps sont en déséquilibre cela va engendrer certains besoins anormaux par exemple le fait de se lever à deux heures du matin avec une envie de manger, ou avoir faim juste après avoir mangé. Ces habitudes sont anormales et il est possible de les changer en allant voir un spécialiste de médecine chinoise.

Si après une dure journée vous avez faim à 18h30 alors que d’habitude vous mangez à 19h30 alors à ce moment-là écoutez votre corps cette information n’a rien d’anormal.

Un dicton chinois nous enseigne que dans une journée le repas le plus important est celui du matin, pour le repas du midi mangez à votre faim. Le repas du soir devra être quant à lui le plus léger. Tout cela s’explique simplement grâce à la vision énergétique de la médecine chinoise. Le matin est le moment où notre énergie vitale yang est la plus abondante, elle permet le bon fonctionnement de nos organes. Cette abondance va permettre une digestion facile et rapide, à partir de midi cette énergie va commencer à baisser. Ainsi si vous avez l’habitude de faire des gros repas le soir, vous allez surcharger votre système digestif. Il aura besoin de beaucoup plus de temps pour assimiler correctement votre repas, cela va aussi facilement influencer votre sommeil, et sur le long terme produire différents symptômes digestifs.

Manger de tout en quantité raisonnable :

Afin d’assurer le bon fonctionnement de votre système digestif, veillez à ne pas le surcharger avec des portions trop importantes. Sans quoi cela va engendrer certains déséquilibres au niveau de la fonction de vos intestins et de l’estomac.

Comme nous l’avons vu plus haut l’excès de consommation d’aliments d’une certaine saveur va produire des déséquilibres.

Ne jamais manger certains aliments, car on ne les aime pas n’est pas non plus une bonne chose. La diversification des couleurs, des saveurs en fonction des saisons est une garantie de bonne santé.

Dans le classique de l’empereur jaune une attention toute particulière est donnée à cinq céréales, cinq légumes, cinq fruits et cinq viandes tous très importants pour assurer le bon développement de notre organisme. Dans chacune de ces catégories d’aliments on retrouvera les cinq saveur afin d’harmoniser les cinq organes.

Les cinq céréales utilisées dans la diététique chinoise:

Les cinq céréales ont un rôle majeur dans la diététique chinoise elles doivent constituer la source principale de notre alimentation. Selon le célèbre médecin Wang Bing, les cinq céréales sont le riz, les haricots azuki, le soja, le blé et le millet jaune.

Le riz

Les céréales vont avoir une action bénéfique pour les fonctions de notre estomac et de notre rate et ainsi renforcer notre énergie vitale. Très importante lorsqu’une personne a peu d’appétit, maigre et fatiguée.

Le problème avec les céréales d’aujourd’hui :

Durant des milliers d’années les semences de ces céréales ont été transmises, car leurs propriétés étaient bénéfiques pour à notre santé. Depuis une centaine d’années, l’homme a transformé ses semences afin de les rendre plus résistantes aux maladies mais aussi plus productives. Les céréales qu’utilisaient nos ancêtres n’ont plus grand-chose à voir avec celles d’aujourd’hui il n’y a qu’à observer la hauteur des blés qui sans cesse rétrécie.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  La signification du Yin/Yang

Ceci est sans doute la cause qui fait qu’au lieu d’être bénéfiques à notre digestion certaines céréales nous rendent malades comme les blés d’aujourd’hui. Qui rendent de plus en plus de gens intolérants au gluten.

Je suis certain que si à l’origine les premiers hommes avaient disposé des semences de blé que nous cultivons aujourd’hui, le blé n’aurait pas l’importance qu’il a aujourd’hui dans notre alimentation, car de manière naturelle les hommes l’auraient délaissé au profit d’autres céréales au fil du temps.

Le millet est une très bonne alternative pour les personnes qui ne supportent plus le blé. Une consommation excessive de blé va avoir tendance à rendre insuffisante l’énergie de notre rate et ainsi produire divers symptômes digestifs. Le millet jaune va quant à lui petit à petit renforcer l’énergie de votre Rate et atténuer les dégâts du blé pour vous redonner de la vitalité.

Les cinq légumes :

Les cinq légumes sont traditionnellement la ciboule, l’oignon de Chine, la mauve, l’oignon et les feuille de haricots.

Nous allons donc pouvoir compléter notre alimentation grâce aux légumes. Intéressez-vous aux légumes qui poussent dans votre région, ceux-ci vous seront extrêmement bénéfiques. Nos ancêtres ne se limitaient pas aux carottes, aux pommes de terre et au fenouil que nous trouvons si facilement en supermarché aujourd’hui, il consommait aussi une grande quantité d’herbes qui poussaient autour de chez eux. Toutefois, ne consommer pas ses herbes sans les connaître.

Les cinq fruits :

Ce sont la pêche, la prune, l’abricot, les châtaignes et les jujubes. Concernant la consommation de fruits, faites attention à leur nature, car une consommation trop importante de fruits qui va à l’encontre de votre propre nature, soit trop chaude, ou trop froide pourrait aggraver vos fragilités.

Les fruits de nature plutôt chaude sont : le jujube, la papaye, la grenade, les longanes, la mangue, l’abricot, la châtaigne, les noix, les litchis, la pêche.

Les fruits de nature plutôt froide sont : la pastèque, la canne à sucre, le melon, les fraises, les kakis, la banane, le pamplemousse, la prune, la poire, la mandarine, le kiwi.

Les fruits de nature équilibrée sont : le citron, les baies de goji, l’ananas, les raisins, la noix de coco, les noisettes, les figues.

Les cinq viandes :

Traditionnellement la viande issue de cinq animaux provient du bœuf, du mouton, du cochon, du poulet et du… 🐕

On oublie trop souvent d’utiliser la viande pour en faire des bouillons que ce soit avec de la viande ou du poisson accompagné de légumes, les bouillons sont délicieux et très bons pour notre santé. Dans la culture chinoise, les bouillons ont une place très importante dans l’alimentation. Ils sont présents pratiquement à chaque repas. N’hésitez pas à y ajouter des herbes aromatiques qui conviennent à votre condition physique comme l’anis étoilé, le poivre, le poivre du Sichuan, la coriandre, le gingembre, la menthe…

Utiliser la diététique chinoise dans notre quotidien:

Un célèbre médecin chinois du nom de Sun Simiao, connu pour sa grande connaissance des plantes, disait que la première des méthodes à utiliser lorsque nous étions malades était la diététique chinoise, si cela ne marchait pas alors seulement on utilisait les plantes.

Dans notre civilisation occidentale, nous oublions trop souvent que certains changements dans notre alimentation peuvent nous soigner. Pourtant Hippocrate lui-même disait « Que ton alimentation soit ton seul médicament ».

Que reste-t’il aujourd’hui de ce conseil ?

La plupart des aliments que nous consommons aujourd’hui, issus d’une agriculture intensive, sont cultivés sur des sols toujours plus pauvres, il ressort de ces pratiques des aliments sans saveur et dépourvus de qualités nutritives. Si Hippocrate avait eu à sa disposition les aliments issus de cette agriculture, il n’aurait sûrement pas pu prononcer cette phrase si célèbre.

Jardin potager

S’il reste possible, pour certains d’entre nous, de planter ses propres légumes (issus de préférence de semences anciennes et non hybrides), d’élever ses propres animaux afin de donner une alimentation suffisamment riche à ses enfants, malheureusement cela n’est pas le cas pour tout le monde ! Pour les autres, privilégiez alors les aliments dont le mode de culture est biologique, pour des raisons économiques, vous pouvez aussi vous rendre chez de petits agriculteurs ou des coopératives qui se trouvent près de chez vous, vous serez parfois surpris des prix. Choisissez de préférence des matières premières que vous transformerez vous-mêmes.

Choisir les bons aliments influence fortement notre santé. Grâce aux bases de la diététique chinoise, lorsque nous ne sommes pas malades, les céréales, la viande, les fruits et les légumes de bonne qualité sont indispensables pour renforcer et nourrir notre corps.

Les livres sur la diététique chinoise

Pour les personnes qui s’intéressent à la diététique chinoise, je vous conseille deux livres :

Le livre « Médecine chinoise et cuisine française » de Michel-Philippe Rastoul.

Un livre plein de bonne humeur qui, sur les bases de la médecine chinoise, va vous expliquer comment adapter notre cuisine de façon à respecter un équilibre entre la nature et les saveurs de nos aliments afin que chacun de nos organes s’y retrouve et participe à notre bonne santé.

Le livre « Ces aliments qui nous soignent » de Philippe Sionneau et Josette Chapellet.

Un livre très complet qui, sur la base des grands principes de la médecine chinoise, nous fait découvrir les propriétés thérapeutiques des aliments, selon leurs natures et leurs saveurs.

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager.

FAQ ( Foire Aux Questions)

🍚Comment fonctionne la diététique chinoise ?

Le ou la cuisinière sensibilisés à la diététique chinoise va composer ses plats afin de maintenir un équilibre énergétique chez ses proches durant les différentes saisons. Lorsque ceux-ci souffriront de petits déséquilibres énergétiques, alors le bon cuisinier pourra sélectionner certains aliments afin de venir régulariser et améliorer l’état de ses proches.

🍆Quelles sont les particularités de la diététique chinoise ?

La diététique chinoise va nous permettre de sélectionner les aliments en fonction de leur nature froide ou chaude, de leur saveur (amère, acide, douce, piquante et salée) et de leurs fonctions.

5 commentaires sur “La diététique chinoise au quotidien dans votre cuisine”

  1. Merci pour cet article complet ! C’est le moins qu’on puisse dire… Je savais que la culture de l’orient considère l’alimentation bien différemment de nous, occidentaux, mais j’ignorais que les chinois avaient presque modélisé cet acte quotidien… Merci pour cette découverte !

  2. Ouah, très complet déjà pour une première approche de la diététique chinoise. N’est-elle pas à adapter à son tempérament ensuite ? Car certains tempéraments sont plus encleins au froid ou au chaud, non ?

    1. Merci 😊, du point de vue de la médecine chinoise, ce sont les déséquilibres des fonctions de certains organes qui vont avoir une action sur notre tempérament. Tu peux trouver pas mal d’infos sur ce sujet dans l’article sur le yin et le yang

  3. Excellent! Merci pour cet article instructif. Je m’intéresse la nutrition et la santé de façon globale. Je découvre avec plaisir la diététique chinoise grâce à ce blog, merci. Dernièrement je m’intéressais à l’ayurvéda et je retrouve des points communs entre ces deux cultures et façon de considérer l’alimentation au service de l’énergie. Apparemment il existe aussi des différences considérables entre les deux courants. Belle découverte et hâte d’en apprendre davantage sur ce sujet passionnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *